Après deux ans d’enquête, le cimentier Lafarge a été mis en examen jeudi pour “complicité de crimes contre l”humanité”. Le groupe français est accusé d”avoir versé 13 millions d’euros à des groupes jihadistes en Syrie pour y maintenir son activité. Les précisions de la journaliste Dorothée Myriam Kellou, journaliste, collaboratrice à France 24, à l’origine des révélations sur l’affaire dans Le Monde.