Une équipe Inserm est parvenue à élaborer un protocole expérimental permettant d’étudier le binge drinking. Jusqu’alors, les chercheurs ne disposaient d’aucun modèle réaliste pour explorer ce phénomène, qui désigne le fait de consommer beaucoup d’alcool dans un laps de temps très restreint.

ebiet
mer, 07/11/2018 – 16:32