Devant les remous de l’affaire Benalla qui paralyse les travaux de l’Assemblée, le gouvernement a suspendu dimanche, et jusqu’à nouvel ordre, l’examen de la révision constitutionnelle.