En avril 2016, une enquête du magazine 60 Millions de consommateurs faisait grand bruit. Elle remettait en cause l’innocuité des protections intimes. Selon l’Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses), celles-ci renferment bien des substances chimiques nocives. Mais en très faibles…