La chaleur, le soleil, l’absence de vent signent le retour de la pollution à l’ozone dans plusieurs régions et agglomérations françaises. Ce gaz que l’on retrouve typiquement au moment des canicules est irritant et toxique pour l’Homme.