Chez l’enfant, le pronostic à long terme de la maladie épileptique pourrait être influencé par la pertinence du premier traitement prescrit. Cette hypothèse, soutenue par une étude menée chez la souris, invite à s’assurer dès la première crise d’épilepsie que la prise en charge diagnostique et thérapeutique des enfants est adaptée.

ebiet
lun, 08/20/2018 – 14:08