Mehdi Nemmouche, suspect de la tuerie au Musée juif de Bruxelles, a basculé dans l’islam radical lors de ses séjours en prison, selon sa famille. Lors de l’affaire Merah, les prisons avaient déjà été accusées d’être un terrain de radicalisation.