La menace d’une amende de 7 milliards d’euros infligée à la banque française BNP Paribas, accusée par les Américains d’infraction aux sanctions contre plusieurs pays, pose un “grave problème” a déclaré mardi le ministre du Quai d’Orsay.