Emmanuel Macron doit trancher, mardi 4 septembre, sur deux dossiers chauds de cette rentrée politique : le remplacement de Nicolas Hulot et le prélèvement à la source.