Des chercheurs israéliens ont regardé comment évoluait la flore intestinale de personnes qui prenaient un mélange de onze souches probiotiques. Les effets de ces « bonnes bactéries » étaient variables d’une personne à l’autre et dépendaient du microbiote initial.