Le projet de réforme pénale de Christiane Taubira prévoit l’instauration de peines de probation. Présenté comme une révolution en matière de politique pénale en France, le dispositif a porté ses fruits à l’étranger. À condition d’y mettre les moyens.