D’après une étude réalisée en Norvège, si la mortalité du cancer du sein diminue, ce n’est pas dû au dépistage organisé mais à l’amélioration des traitements. Ces résultats suggèrent de privilégier la surveillance par palpation des seins plutôt que par mammographie.