François Hollande a adressé un courrier à Barack Obama pour s’inquiéter du “caractère disproportionné” des sanctions envisagées par les États-Unis à l’encontre de BNP Paribas et des risques qu’elles présentent, à confirmé l’Élysée.