Clone of Des associations de harkis réclament une loi reconnaissant les erreurs de la France

www.blagou.net:////Clone of Des associations de harkis réclament une loi reconnaissant les erreurs de la France

Clone of Des associations de harkis réclament une loi reconnaissant les erreurs de la France

À l’occasion de la journée nationale des harkis, des associations réclament des mesures pour que la France reconnaisse ses erreurs à leur égard. La semaine dernière Emmanuel Macron a annoncé que 25 Harkis recevraient la légion d’honneur. Mais les 8000 survivants et leur famille attendent une reconnaissance du rôle de la France dans les souffrances endurées par ces combattants algériens qui ont rejoint les rangs de l’armée française durant la guerre d’indépendance. La secrétaire d’État auprès de la ministre des Armées, Geneviève Darrieussecq présente mardi 25 septembre de nouvelles mesures. Inspirées du rapport d’un groupe de travail remis fin juin, les décisions qui seront dévoilées au cours d’une cérémonie aux Invalides ambitionnent d’offrir “de nouvelles avancées en matière de reconnaissance, de réparation et de solidarité envers les harkis”, ces anciens supplétifs de l’armée française pendant la guerre d’Algérie.

By |2018-09-26T06:04:30+00:0026 septembre 2018|News|Commentaires fermés sur Clone of Des associations de harkis réclament une loi reconnaissant les erreurs de la France

About the Author:

Passionné de nouvelle technologie depuis bien longtemps maintenant, le web est devenus pour moi un excellent moyen d’apprentissage, de partage et de communication. De ce faite et grasse à de formidable CMS tel que WordPress ou bien Joomla on peut aujourd’hui se faire plaisir sur la toile et partager ses connaissances. Bien que l’informatique est ma première passion, la création de contenus sur le Net me passionne tous autant. Bienvenus à vous lecteur et surtout faite vous plaisir, profiter de BlagouNet, pour partager des histoires, des anecdotes, des astuces en tous genre et cela dans la bonne humeur et sans prise de tête.