Une étude a trouvé que la maladie de Lyme n’est confirmée que chez 10 % des patients qui consultent pour une suspicion de cette maladie. Les auteurs soulignent que beaucoup de traitements antibiotiques sont inutiles.