La veille des commémorations du débarquement en Normandie, François Hollande dinera deux fois en compagnie de Barack Obama puis de Vladimir Poutine. Objectif ? Éviter que les deux présidents ne se croisent.