L’Iran a appelé, mardi, à des discussions avec la France afin de lever ce qu’il estime être un “malentendu” et une “erreur” après la mise en cause par les autorités françaises du gouvernement iranien dans un attentat déjoué près de Paris.