En ville, l’air pollué contient souvent des nanoparticules de magnétite qui peuvent être inhalées et même se retrouver dans le cerveau. Précédemment, des travaux ont suggéré que la magnétite risquait de favoriser Alzheimer via des réactions d’oxydoréduction. Mais une nouvelle étude du CNRS remet…