Les lendemains de fête sont parfois difficiles. Pourtant, nous semblons ne pas pouvoir nous empêcher de boire de l’alcool lorsque l’occasion se présente. Peut-être parce que cette attitude marque des souvenirs agréables au plus profond de nous, au niveau moléculaire.