Calqué sur le principe de l’asile politique, un statut de “déplacé environnemental” a été présenté, le 5 juin, par l’ONG les Ateliers de la Terre, lors de la 9e édition de la Global Conference, en France. Explications.