Dans un manifeste, 343 femmes, hétérosexuelles et homosexuelles, affirment avoir eu recours illégalement à la procréation médicalement assistée (PMA) à l’étranger, afin de fonder une famille. La PMA reste très réglementée en France.