Une fratrie sera jugée devant la cour d’assises de Paris à partir de lundi pour association de malfaiteurs en lien avec une entreprise terroriste. Les faits remontent à septembre 2014. Ils encourent des peines de 20 ans de réclusion criminelle.