Les proches de Sophie Pétronin ont reçu, dimanche, un enregistrement audio faisant état de “la détérioration rapide” de l’état de santé de l’otage détenue au Mali depuis 2016. Elle serait atteinte d’un cancer et du paludisme.