Alors qu’une note de Matignon alerte sur “un risque de décrochage” de l’attractivité de la France pour les étudiants étrangers, Paris cherche à attirer davantage d’étudiants venant d’Asie et du continent africain.