Tariq Ramadan a obtenu jeudi sa remise en liberté en échange d’une caution, de la remise de son passeport aux autorités et d’une interdiction de quitter le territoire français. L’islamologue suisse est accusé de viol par deux femmes.