Les tests génétiques réalisés sur des embryons fécondés in vitro (FIV) existent depuis de nombreuses années. Leur portée restait toutefois jusqu’à présent limitée. Mais des chercheurs annoncent aujourd’hui être en mesure d’aller bien plus loin. Jusqu’à estimer l’intelligence du bébé à venir ?