S’appuyant sur la base de données nationale ANRS CO4 FHDH, une équipe Inserm a évalué l’efficacité immunologique des nouveaux traitements antiviraux contre le VIH. Bien que satisfaisants, les résultats restent liés à la précocité du diagnostic. L’équipe souligne au passage l’importance de la mesure du ratio CD4/CD8, notamment au moment où le traitement est mis en place.

QuiTuSais
lun 26 nov 2018 – 15:42