Le mouvement de contestation entraîné par l’annonce d’une hausse des taxes sur les carburants a pris une forte ampleur à La Réunion. L’île souffre notamment d’un taux de chômage et d’un niveau de pauvreté bien supérieurs à ceux de la métropole.