Né sur Facebook, le mouvement des “Gilets jaunes” continue de s’organiser sur le réseau social, en faisant émerger des visages de représentants et en s’appuyant notamment sur la vidéo en direct.