Ce serait une première mondiale : une petite fille est née au Brésil en décembre 2017 grâce à un utérus d’une donneuse décédée. D’autres bébés sont nés après des greffes d’utérus mais qui provenaient de donneuses vivantes.