Alors qu’un moratoire de six mois a été annoncé mardi par Édouard Philippe, Emmanuel Macron a finalement décidé mercredi d’annuler pour toute l’année 2019 l’augmentation des taxes sur le carburant. En revanche, le président de la République s’est opposé à tout retour de l’ISF, réclamé par de nombreux Gilets jaunes.