Six personnes ont été renvoyées en correctionnelle dans le volet financier de l’affaire Karachi. Toutes sont soupçonnées d’avoir mis en place dans les années 1990 un vaste système de corruption, destiné à financer la campagne de Balladur en 1995.