Recruteur de candidats au djihad en Syrie, un Tunisien établi dans la région de Grenoble a été renvoyé dans son pays. Début mai, un Algérien avait été le premier à subir le même sort.