Les sujets de la mythique épreuve de philosophie, qui a marqué ce lundi le coup d’envoi des épreuves du baccalauréat pour les deux tiers des terminales, auraient fuité sur Twitter. La gendarmerie a été saisie.