Deux des principaux syndicats, CGT et Sud-Rail, continuent de demander le retrait de la réforme ferroviaire, qui doit être examinée au Parlement à partir du 17 juin. Le gouvernement reste de son côté inflexible après six jours de grève.