Dans un modèle de souris, des chercheurs ont identifié un circuit cérébral lié à la consommation compulsive de drogues. Ces travaux suggèrent aussi que les expériences personnelles, plus que la génétique, expliquent que certains sombrent plus facilement dans l’addiction.