Le gouvernement a présenté son projet de loi sur la réorganisation de la SNCF aux parlementaires mardi soir. Moins nombreux mais déterminés, les grévistes qui s’y opposent durcissent leurs actions.