Réparer les cellules pulmonaires endommagées avec un simple spray, ce sera peut-être bientôt possible. Des chercheurs du MIT ont mis au point une toute nouvelle forme de traitement génétique où l’ARN est directement introduit dans les poumons par inhalation.