Des chercheurs américains ont mis au point un patch avec des micro-aiguilles qui permet de s’auto-administrer un contraceptif à effet prolongé. Cette technologie, déjà développée pour l’injection de vaccins, offrirait aux femmes un nouveau mode de contraception.