Une étude américaine a trouvé que les personnes qui souffrent le plus de problèmes de mémoire ont aussi des vaisseaux sanguins qui fuient dans le cerveau. Cette découverte permettrait d’imaginer de nouveaux moyens de diagnostiquer, prévenir et traiter la maladie d’Alzheimer.