La France est le premier pays à s’être doté d’une stratégie nationale sur les perturbateurs endocriniens (SNPE), dès avril 2014. L’élaboration d’une deuxième stratégie pour la période 2019-2022 est en cours et fait l’objet d’un consultation publique, ouverte jusqu’au 8 février 2019.

QuiTuSais
lun 21 jan 2019 – 11:31