Un quart des Français déclarent manquer de sommeil. Une situation qui, selon les chercheurs, ne devrait pas être prise à la légère. Certains n’hésitent pas à parler de crise de santé publique. Alors que d’autres soupçonnent aujourd’hui le manque de sommeil d’abîmer notre ADN.