Une équipe niçoise vient de lever le voile sur le mécanisme cellulaire de résistance à la chimiothérapie qui apparaît inévitablement lors du traitement de la leucémie aigüe myéloïde (LAM). Une stratégie permettant de sortir de cette impasse thérapeutique fera prochainement l’objet d’essais cliniques.

agnesb
ven 25 jan 2019 – 16:19