L’ANSM doit rendre son avis sur l’avenir des implants mammaires texturés qui sont les plus utilisés en France, mais soupçonnés de favoriser un type particulier de cancer. Des femmes ont porté plainte contre X pour « mise en danger de la vie d’autrui ».