Des chercheurs britanniques ont reconstruit le génome de bactéries du microbiote grâce à des méthodes informatiques. Ils ont ainsi découvert dans l’intestin humain près de 2.000 nouvelles espèces de bactéries qui n’avaient pas encore été cultivées en laboratoire.