Des chercheurs américains ont utilisé les ciseaux génétiques CRISPR/Cas9 sur des souris modèles pour la progéria. Cette thérapie génique a permis de rallonger l’espérance de vie des animaux, ce qui suggère des applications chez l’homme.