Des chercheurs de l’université de Californie à San Diego ont montré que des bactéries peuvent échapper aux antibiotiques en agissant sur l’entrée d’ions dans la cellule. La découverte de ce mécanisme pourrait aider à mettre au point de nouveaux traitements.