Une étude nous éclaire un peu mieux sur le déroulé des séquences cérébrales qui se jouent lors de nos prises alimentaires. Cela pourrait être une voie d’explication supplémentaire des troubles du comportement alimentaire et de leur impact sur la gestion du poids.