La Cour de cassation a confirmé mercredi le licenciement de la salariée qui avait refusé d’ôter son foulard islamique dans la crèche privée Baby-Loup. Cette décision met un point final à une affaire devenue l’emblème du débat sur la laïcité.