Pour la première fois depuis sa création en 1976, le FLNC a annoncé qu’il allait déposer les armes. Les militants de la cause corse s’estiment notamment satisfaits des récentes résolutions adoptées sur le statut de résident.